Gare du Nord et place de "Les Glories"


Le quartier de la Gare du Nord et les environs de la place de les Glories configurent un quartier en pleine transformation, un espace de passage et de changement qui a vu pousser de nouveaux immeubles de grand volume et importance. Un nouveau centre pour la Barcelone qui évolue le long de l'avenue Diagonal vers la mer.

Les terrains adossés à  la gare de chemins de fer du Nord, fermée en 1972, sont à  l'origine du Parc de la Gare du Nord. Autour de celui-ci, un quartier parsemé de joyaux architecturaux a pris forme, comme l'enceinte moderniste de l'ancienne gare, qui aujourd'hui sert de gare d'autocars, et d'autres édifices, comme le Dépôt des eaux, qui abrite aujourd'hui le siège de l'université Pompeu Fabra, ou le bâtiment de la compagnie hydroélectrique.

Il y en a de plus actuels, comme le TNC, Teatre Nacional de Catalunya, auquel Ricardo Bofill donna la forme d'un Parthénon de verre et l'Auditori, conçu par Rafael Moneo et inauguré en 1999, une construction qui conjugue une sobre modernité externe à une salle symphonique d'une capacité de 22.000 spectateurs, qui abrite également le Museu de la Musica. On trouve tout près de là un curieux musée, le Museu de Carrosses funebres, ou musée des corbillards, tout un voyage à travers l'histoire du transport funéraire non mécanisé.

Le marché aux puces de Glories
Le marché aux puces de Glories
 

Sur la plaça de les Glories, la majestueuse Torre Agbar, conçue par Jean Nouvel, se dresse depuis 2003, comme un grand geyser. Sa façade moderne tamisée tranche avec l'ancienneté de la Farinera del Clot ou du marché aux puces de Bellacaire, également appelé «Encants».

Page précédente: Esquerra de l'Eixample
Page suivante: Parc de Montjuic